Sélectionner une page

Si on m’avait dit un jour que j’écrirai un article avec un titre pareil, ça m’aurait fait hurler de rire… Mais on va essayer de rester sérieux (pffff) car je me suis fortement documentée pour vous délivrer tous les secrets de ce légume-condiment-plante-potagère qui ne fait pas vraiment rêver.

Et pourtant ! Ses propriétés et ses bienfaits méritent que l’on s’occupe de ces oignons !

 

Trop fort cet oignon

 

Alors oui, il est fort en goût. Si tu as un rendez-vous important, pour ton travail ou avec ton amoureux, ce n’est pas ton premier atout. Il ne sait pas se faire discret en bouche… Mais c’est aussi ce qu’on aime chez lui ! Que deviendrait la soupe aux oignons sans lui ? Comme la sauce bolognaise semblerait fade ! Il donne du goût et nous réchauffe le moral.

Sauf quand il s’agit de l’éplucher car il nous fait généralement pleurer. Savez-vous pourquoi ?

Sans rentrer dans les détails scientifiques (coucou maman, tu sais bien que je n’ai pas hérité de tes gênes de ce côté), en coupant l’oignon, une réaction chimique se produit dégageant un gaz irritant et volatil qui se transforme en acide sulfurique au contact du liquide lacrymal (les larmes). Résultat : on pleure. Solution : couper l’oignon sous un jet d’eau, vous allez voir, c’est magique ! Ou les lunettes de piscine, mais c’est moins glamour…

 

 

Un légume aux petits oignons pour notre santé

 

Il y a des atouts qu’on ne soupçonnait pas sous toutes ces couches ! Je vous les décrits en rang d’oignons (notons la finesse de l’auteure, merci ;).

 

Un acteur contre le cholestérol et les maladies cardio-vasculaires

L’oignon est riche en antioxydants, dont la quercétine, qui aide à protéger les cellules de notre corps des attaques des radicaux libres.

L’oignon aurait une action de diminution du taux de mauvais cholestérol dans le sang, associé à une bonne alimentation bien-sûr (si tu fais frire tes oignons dans 3l d’huile à tous les repas c’est raté…).

Les antioxydants aident à protéger les parois des vaisseaux sanguins contre leur détérioration et ainsi réduiraient les risques de contracter une maladie cardio-vasculaire.

L’oignon aurait également des vertus anti-cancer car il permettrait d’inhiber le développement des cellules cancéreuses à différents stades de la maladie.

Lesquels privilégier : les oignons rouges, à consommer cru de préférence.

 

Un allié minceur

Ah bon ? Et oui ! Avec l’oignon tu manges un légume faible en calories qui possède un pouvoir de satiété élevé car il est riche en fibres. Donc tu te fais plaisir, tu es plus vite rassasiée. L’oignon améliore le transit intestinal, dépure et élimine les toxines, ce qui empêche la rétention d’eau. Ses effets diurétiques permettent également une meilleure élimination. Par contre, tu as mauvaise haleine… qui a dit que dans la vie on ne pouvait pas tout avoir ?

Lesquels privilégier : aucune contrainte, tout est bon dans l’oignon ! Du moment qu’il n’est pas cuit dans la matière grasse.

 

Un antibactérien

L’oignon est un killer de bactéries ! C’est un remède que nos grands-mères, grandes consommatrices d’oignons, utilisaient beaucoup. On dit qu’il soulage les maux de gorge, les otites et les piqûres d’insectes par cataplasme (en posant une rondelle ou un demi-oignon sur la zone concernée). Il agit comme un aimant à bactéries pour assainir l’air. Personnellement, je l’utilise à la maison quand nous sommes malades : je coupe un oignon en deux et je le dépose dans une coupelle sur la table de chevet (voir mon programme pour lutter contre la grippe) ou sous le lit des enfants. Oui ça sent mauvais, mais en général on a le nez bouché !

L’oignon est idéal en période de toux car il désencombre les voies respiratoires grâce à sa teneur en soufre.

Lesquels privilégier : un gros oignon jaune.

 

 

Un couteau-suisse

La silice qu’il contient fixe le calcium et renforce le capital osseux.

Ses quantités non négligeables en vitamine C en font un atout pour combattre les microbes et faire le plein d’énergie.

Il prévient l’anémie en apportant du phosphore, du fer et de la vitamine E qui aident à reconstituer la perte de sang et régénèrent les globules rouges.

Il peut aussi être utilisé en beauté pour ses propriétés cicatrisantes, anti-tâches et antiseptiques. L’oignon donnera un coup de pouce pour améliorer votre acné, cicatriser la peau et atténuer les tâches de vieillesse (on doit te sentir à 10km après avoir fait un masque, mais après-tout, ce n’est pas mes oignons !).

Bref, il regorge de surprises et de bienfaits !

 

La question de la tolérance à l’oignon

Je vais aborder un sujet délicat : celui des troubles digestifs liés à la consommation de l’oignon (jamais je n’aurai pensé écrire ça un jour, vraiment). Ça ne me fait pas plaisir non plus d’aborder le sujet mais il faut être transparent. L’oignon peut entraîner un processus de fermentation lors de sa digestion, qui peut perturber le transit des personnes sensibles.

Cela reste un facteur individuel. Sachez que l’oignon sera plus facile à digérer cuit que cru, même s’il perd certaines qualités au passage et qu’il peut être intéressant de changer de variétés d’oignons. Ne vous privez pas pour autant : il vaut mieux le manger régulièrement en petites quantités que pas du tout !

 

C’est vrai qu’il ne sent pas très bon, mais ce serait une erreur de se priver de tous les bienfaits de l’oignon ! Sans croquer un oignon chaque matin, on peut faire un petit effort dans nos petits plats chaque semaine…

 

Pin It on Pinterest

Share This
Téléchargez gratuitement mon livre gratuit de 35 pages pour être belle au naturel

vous allez recevoir votre guide, surveillez votre boîte email (vérifiez si je ne suis pas dans les spams) !